Qui suis-je?

Je suis mouilleronnaise mais en Vendée il y a plusieurs Mouilleron.
Mouilleron le Captif c'est ma ville d'adoption. Polyglotte, rigolote, curieuse bavarde, l'héliciculture est ma passion. Si cuisiner est un savoir, j'aime manger et déguster avec art. En cuisine je suis curieuse, audacieuse et passionnée. Je suis C.A.P.

Mouilleron-le-Captif. La modéliste est devenue éleveuse d'escargots.


Marie Da Fonseca a créé son exploitation en 2012. Un virage à 180 degrés pour cette femme de 58 ans qui « étouffait » dans sa boutique de vêtements. Ce dimanche 25 mars, elle sera présente au salon du savoir-faire vendéen pour présenter son travail.

Marie Da Fonseca s’est installée à La Paquitière, à Mouilleron-le-Captif. Ici, elle élève près d’une tonne d’escargots par an. « J’achète les œufs puis je leur donne à manger pendant six mois », explique l’éleveuse qui bichonne et parle à ses animaux.

Marie a créé son exploitation en 2012, après avoir suivi quatre mois de formation en apprentissage chez un éleveur. Pourtant, rien ne la prédestinait à l’héliciculture.

Dans une boutique de vêtements haut de gamme pendant 12 ans
La femme de 58 ans, d’origine portugaise, était modéliste à Paris. Après avoir travaillé dans une boutique de vêtements haut de gamme pendant douze ans, elle s’est installée à La Baule et a ouvert son propre magasin à Pornichet.

Un jour, alors qu’elle feuillette un magazine sur l’héliciculture, Marie pense à changer de métier. « J’étouffais dans ce magasin. L’espace me manquait. »

Six ans après, l’éleveuse ne regrette rien. Ce dimanche, elle sera présente au salon du savoir-faire vendéen pour présenter son travail.